Accueil/Actualités/Actualité Secteur/La tribune de Céline Martin dans ASH : « Pour…
11 Mar 2019

Tribune de Céline Martin dans ASH

« Pour un accompagnement des personnes âgées ambitieux et efficient »

Dans le cadre de la concertation Grand Age et Autonomie qui a débuté à l’automne dernier, il existe aujourd’hui des convergences dans les propositions de la Fédésap avec celles du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age (HCFEA). Dans sa tribune libre parue dans le dernier ASH (N° 3100 du 1er mars 2019), Céline Martin, vice-présidente déléguée de la Fédésap, soutient les grandes orientations et propositions du HCFEA, qui laissent espérer « une volonté forte de changement » 

1 – Le vieillissement des populations ne doit plus uniquement être pensé comme un « parcours de santé », mais comme un « accompagnement global de la personne dans son parcours de vie au sein d’une société plus inclusive ». Ce nouveau paradigme plus « moderne, bienveillant et efficient » doit intégrer plus tôt le vieillissement, en tant qu’étape naturelle de la vie et en garantissant « le libre-choix de la personne aidée ».

2 – La fin des inégalités de traitement dans les prises en charge APA et PCH des départements. « Le HCFEA a rendu, le 6 décembre 2018, un avis sans équivoque, dans l’urgence de supprimer « les écarts actuels entre départements, qui lui semblent contraires au principe d’égalité ». »

3 – « Une augmentation massive de près de 1,9 Milliard des investissements » pour « couvrir l’évolution croissante du nombre de bénéficiaires de l’APA » et « améliorer les conditions de travail, de formations de de rémunération des personnels d’intervention et d’encadrement »

4 – Le dessin d’une nouvelle Gouvernance possible entre les acteurs :

  • L’État devrait permettre à tous de bénéficier d’un « accompagnement équitable » mais doit aussi se porter garant d’une nouvelle politique active d’anticipation de la perte d’autonomie, basée sur la prévention ;
  • La Cnsa se verrait confier la mission de régulation financière ;
  • Les Départements se concentreraient dès lors sur des « missions d’information, de coordinations et de contrôle de qualité » en accompagnant la modernisation des structures et leurs offres ;
  • Dans ce nouveau contexte, les SAAD pourraient sereinement continuer d’assurer un rôle de coordination et d’accompagnement au Domicile « reconnu et justement valorisé »
> Télécharger et lire la Tribune complète de Céline Martin dans ASH : ici

 

Abonnez-vous à notre newsletter