Accueil/Actualités/CP/Grève : la Fédésap interpelle le Gouvernement…
19 Déc 2019

Communiqué de presse

Grève : la Fédésap interpelle le Gouvernement quant aux conséquences dramatiques sur le secteur

Impacts du mouvement de grève dans les Services à la Personne : la Fédésap interpelle le Gouvernement quant aux conséquences dramatiques sur le secteur

Moins 40% d’activité – diminution de salaires et personnes fragiles sans solution : la Fédésap alerte de l’impact de la grève

Le mouvement de grève, débuté le 5 décembre dernier, impacte fortement le secteur des Services à la Personne. De la garde d’enfants à l’aide et l’accompagnement aux personnes âgées ou en situation de handicap, les personnes accompagnées subissent de plein fouet la paralysie des transports en commun et/ou de ravitaillement en essence dans certaines régions.

Une situation qui empire chaque jour. Malgré cela, les entreprises de Services à la Personne et de maintien à domicile s’organisent pour assurer un maximum de prestations. Ce faisant, elles font porter des coûts supplémentaires sur un modèle économique pourtant fragile.

Ainsi, une majorité d’entreprises s’assurent un maintien d’activité en prenant à leur charge des frais d’hôtel et d’hébergement ainsi que de taxi et de VTC. Les personnels administratifs organisent des « tournées » pour accompagner les intervenant(e)s au domicile des personnes les plus fragiles en priorisant les interventions les plus urgentes voire critiques.

Néanmoins, une partie croissante de l’activité ne peut se faire. C’est le cas notamment pour la garde d’enfants. Les familles annulent massivement leurs prestations faute de pouvoir gagner leur lieu de travail et/ou lors de la fermeture de certaines classes ou d’établissements scolaires. Elles assument alors elles-mêmes la garde de leurs enfants.

La Fédésap demande au Gouvernement des mesures fortes de soutien pour l’emploi et la pérennité de l’activité.

 À quelques jours des fêtes de fin d’année, la reconduite du mouvement social sonne comme un mauvais présage dans cette période difficile à gérer pour les entreprises du secteur fortement sollicitées. En effet, les salarié(e)s empêché(e)s de venir travailler vont voir leur salaire fortement diminuer malgré la mise en place de procédures permettant d’accompagner les personnes les plus isolées.

L’heure n’est malheureusement pas encore au bilan mais de nombreuses entreprises tirent dès à présent la sonnette d’alarme quant aux difficultés économiques et budgétaires à venir.

Pour soutenir l’emploi et l’activité des entreprises qui assurent un service parfois essentiel à nos concitoyens, la Fédésap demande au Gouvernement, la mise en œuvre rapide de mécanismes de sauvegarde du secteur :

  • L’instauration d’une indemnité exceptionnelle non soumise à charges sociales et patronales pour permettre aux entreprises de pallier les pertes de salaires des intervenant(e)s empêché(e)s de gagner leur lieu de travail qui, rappelons-le, ne permet pas la mise en place de dispositifs de type « télétravail ».
  • La création d’un fonds de compensation pour les entreprises du secteur dont la perte d’activité croissante fait peser une lourde incertitude quant à la pérennité de l’activité.

Dans ce contexte de fortes tensions sociales, les entreprises de Services à la Personne et de maintien à domicile ainsi que leurs salarié(e)s, font preuve d’un professionnalisme et d’une capacité d’adaptation exemplaires, preuves supplémentaires que ces métiers du lien social sont au cœur de notre système de solidarité. Au Gouvernement d’entendre au même titre que les commerçants, un cri d’alarme d’une profession essentielle à l’avenir de notre société.

__________

> Télécharger le CP en PDF

Abonnez-vous à notre newsletter