Accueil/Actualités/Actualité Fédésap/Interview Amir Reza-Tofighi : « C’est le rôle du…

Interview AMir Reza-Tofighi

« C’est le rôle du politique de déterminer un modèle de société »

A l’occasion des Rencontres du Bien Vivre à Domicile et de l’Assemblée Générale de la Fédésap, qui auront lieu le 25 septembre 2018, le président Amir Reza Tofighi revient sur les enjeux du secteur des Services à la Personne dans une interview accordée à la revue ASH du 14 septembre.  

Il y évoque notamment les attentes fortes des acteurs du secteur dans le cadre d’une actualité particulièrement dense et renouvelle ici les propositions faites par la Fédésap.

Risque « dépendance », réforme de la formation professionnelle, bouleversements de la fiscalité et notamment la disparition du CICE, les projets de lois sont nombreux et impactent le secteur du Domicile.  Ces sujets dorénavant dans les mains de l’Exécutif et du Parlement seront débattues lors des Tables Rondes des Rencontres du Domicile de la Fédésap.

Ainsi, concernant la future réforme de la formation, le président de la Fédésap tend la main aux différents acteurs de ce que pourrait être la filière des « services aux personnes et aux familles » de la naissance au Grand Âge. Il nous faut penser aux opportunités et non aux changements induits : mutualisations potentielles, leviers pour une meilleure offre de formations des salariés et toujours l’amélioration continue de la qualité de service.

A propos du 5ème Risque ou « Risque Dépendance », il réitère notamment la proposition de la Fédésap, pour que la nouvelle loi prévoit une homogénéisation des tarifs nationaux de prise en charge pour que tous les français soient traités de la même manière sur tous les territoires.

Enfin, sur la question de la compensation de la perte du CICE, Amir Reza-Tofighi rappelle que la Fédésap est toujours en négociation avec Bercy sur la question pointue de la dégressivité, question qui conditionne la capacité des acteurs à développer leur employabilité sur un marché du travail extrêmement tendu.

Toutes ces questions étant liées : fiscalité, tarification des aides aux personnes âgées et handicapées, employabilité et formation, … Amir Reza-Tofighi en appelle à un grand Plan Domicile, garant de croissance, d’emplois et de solidarité.

Lire l’article :

Abonnez-vous à notre newsletter